Dans l’ascenseur – le jeune homme et la vieille dame

– Bonjour Madame.

– Bonjour jeune homme.

– Vous avez besoin d’aide ?

– Ah oui, je veux bien, je ne peux plus porter les sacs comme avant…

– Attendez, je vais déjà bloquer la porte. Je vais mettre votre sac là, ça va ?

– Oui oui, très bien, vous êtes très gentil.

– Voilà ! Et le deuxième on va le mettre ici. C’est bon. Vous montez au combien ?

– Au 9e s’il vous plaît.

– Très bien. Moi je vais au 10e, mais je descendrai vous aider avec les sacs.

– Oh, comme c’est gentil tout plein ! Vous êtes vraiment très gentil… Vous habitez l’immeuble depuis peu, non ? C’est la première fois que je vous vois.

– Oh, ça va faire cinq mois maintenant.

– C’est curieux, je ne vous ai jamais vu avant. Il faut dire que je ne sors pas beaucoup moi, c’est ma fille qui fait mes courses, mais là elle est enceinte de 6 mois alors elle est fatiguée, il faut qu’elle se repose, alors je me débrouille comme je peux…

– …

– Et puis elle vient manger demain avec son copain, il est menuisier, c’est un bon garçon et il fait de beaux meubles, bien solides.

– Il travaille pas pour Ikea alors…

– Rekia ? Non, il a son affaire à lui, il se débrouille bien. Vous faites quoi, vous ?

– Je suis étudiant. Architecture.

– Ah c’est bien, c’est un beau métier ça !

– Oui.

– …

– …

– Faudra faire quelque chose avec cet ascenseur alors, si vous dites que vous vous y connaissez. Il fait un de ces bruits, vous ne trouvez pas ? J’ai toujours peur quand je monte dedans.

– C’est pas le boulot d’un architecte ça, les ascenseurs…

– Ah bon ? De toute façon moi j’aime pas les ascenseurs, j’ai toujours peur de rester coincée dedans. Si je pouvais encore, je prendrais l’escalier, mais à mon âge…

– N’ayez pas peur, je ne pense pas qu’il arrive quelque chose avec celui-ci…

– Si vous le dites, vous devriez en savoir quelque chose, vous, puisque vous êtes architecte.

– …

– …

– …

– On est au combien là ?

– 7e.

– Ah, c’est bien, je suis bientôt arrivée. Il n’y a pas à dire, c’est quand-même mieux que l’escalier, c’est plus rapide.

– C’est sûr.

– Et puis des fois on croise des jeunes hommes sympathiques avec qui on peut discuter un peu.

– Tout à fait.

– Hé oui, vous verrez bien quand vous aurez mon âge, vous serez bien content de pouvoir discuter un peu avec qui que ce soit. De toute façon, là vous êtes bien obligé de me faire la conversation même si ça ne vous plaît pas, où c’est que vous pourriez bien aller ? On ne sort pas comme ça d’un ascenseur en marche.

– Mais il n’y a pas de problème Madame.

– Oui, c’est ce que vous dites tous et au fond vous n’attendez qu’une chose, que la vieille arrive à son étage et que vous puissiez vous échapper.

– Mais pas du tout Madame, au contraire…

– Arrêtez vos politesses là, ça ne m’impressionne pas. Et puis voilà, on est arrivé au 9e, je vais me débrouiller toute seule avec mes sacs, j’ai peut-être 79 ans mais j’ai encore la santé et la force et je n’ai besoin de la pitié de personne !

– Mais pas du tout…

– Au revoir Monsieur !

3 réflexions sur “Dans l’ascenseur – le jeune homme et la vieille dame

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.