Pièce hachée

– Tout peut arriver, dit la dame au chapeau bleu. – Tout ? – Tout. Et d’une façon ou d’une autre, ça finit toujours par arriver. – La façon est parfois plus importante… la façon dont ça arrive je veux dire… – Peu importe. C’est le résultat qui compte. – Tu penses ? – J’en suis convaincue.…

Délire d’une folie ordinaire

Le temps s’est arrêté. Il me semble même parfois, en ce moment, en cet instant même, qu’il s’est mis à aller à l’envers, comme de l’autre côté du miroir. Un hérisson fait de la brasse dans une bassine bleue. Il a un peu de mal. Un ministre aime particulièrement continuer quelque chose. Pédagogiquement parlant. Un…

Voyage autour de la Gare Saint-Lazare

Veille de Noël, Gare Saint-Lazare, jour de grève. J’aurais dû prendre la voiture, mais sept heures de route pour aller jusqu’à Brest un 24 décembre, franchement, j’aime autant rester chez moi et m’enfoncer dans le gouffre de ma mélancolie hivernale et solitaire, avec chocolats, guimauves et films de Noël en renfort. De toute façon, je…

Agenda ironique d’août – les résultats

Le mois d’août est fini, terminé l’été avec son air de douce insouciance, de délicieux farniente sur le sable, de liberté illusoire… ah, les vacances, ça passe toujours… comment dire, n’est-ce pas? C’est la fin de l’agenda ironique de ce mois-ci également, c’est l’heure du bilan, du vrai. And the winner is… précisons avant tout…

Agenda ironique d’août – les contributions

Le mois d’août touche à sa fin, les vacances sont finies – pour certains – c’est l’heure du bilan ! Voici, dans l’ordre de leurs publications, les contributions à l’agenda ironique de ce mois-ci, dont vous pouvez (re)lire les règles ici : Dominique Hasselmann (Métronomiques) – SUV qui peut (la vie) Mathurinades et coquecigrues –…

Agenda ironique d’août 2019

Ah, le mois d’août, les vacances, la chaleur, les embouteillages sur l’autoroute, la plage, l’odeur des frites et des beignets, la glace qui fond trop vite, le doux bruit des vagues, les histoires d’amour éphémères, le sable qui grince entre les dents, les piqûres de méduses, les moustiques, ou bien la montagne, la fraîcheur, le…

C’est la pleine lune

C’est la pleine lune, c’est pour ça que je suis énervée. Agitée, surexcitée, sur les nerfs. Avec une envie passagère d’arracher la tête à tout le monde. Ou au moins de foutre mon poing sur la gueule de certains. Comme ce matin, sur la route. Y en a un qui me colle aux fesses depuis…