PAPIER (à lire aux) TOILETTES

C’est long parfois, aux toilettes.  Long et ennuyeux.  Parce qu’il faut toujours un certain temps avant de produire quelque chose. Et ce temps,  espèce de parenthèse de l’esprit, on l’occupe comme on peut. Il y a vingt-huit carreaux occupant le sol de ces toilettes, des carreaux d’un blanc grisâtre, maculé par des taches de vieillesse.…

Boule piquante

Boule en pâte à papier recyclé, avec piquants en feuilles arrachées aux Trois mousquetaires et à L’île mystérieuse, manche en roseau, languette en cuir, peinture acrylique noire, beaucoup de colle, pas mal de patience

Redécouvrir les classiques à la librairie Torcatis

Dans ces classiques revisités (et recyclés), D’Artagnan est fan de Toy story, Athos est quelque peu dépressif, Aramis affectionne tendrement les bulles et le pop rock tandis que Porthos se prend pour Scarlett O’Hara. Jacques est toujours fataliste, mais pousse le questionnement jusqu’en Himalaya alors que sur l’île mystérieuse on flotte à sa guise, en…

Jacques le récidiviste (et son maître)

        Je vous dis maître, je suis partagé, je ne sais plus que penser de ce monde ici bas, ni de celui de là-haut d’ailleurs, s’il y en a un vraiment, car il n’y a rien d’écrit là-haut, j’ai vérifié, j’ai fait les plus grandes tours du monde, la Shanghai Tower, la One World Trade…

Les quatre mousquetaires

Dans l’auberge du Colombier Rouge, Athos, Porthos, Aramis et D’Artagnan savourent un dernier verre avant de rejoindre le siège de La Rochelle. Athos, d’humeur sombre, jette un regard rêveur vers les petites fenêtres qui laissent à peine passer l’obscurité de la nuit. Il finit son verre de whisky et tend la main vers la bouteille…

L’île flottante

– Y a de la flotte dans la malle ! cria Pencroff le marin. Top le chien aboyait à s’en donner une laryngite, Harbert l’orphelin, imperturbable comme un ado au smartphone dans les mains et les écouteurs dans les oreilles, lisait un livre de botanique, Gédéon Spilett le reporter prenait des photos à tire-larigot pendant que…

Bastramu fête ses 5 ans

5 ans de blog, moi je dis, ça se fête ! Bien contente – et étonnée – d’être arrivée jusque là. J’avais envie avant tout de me poser, encore une fois, la question du pourquoi j’écris, pourquoi je m’obstine à tenir ce blog, alors que cela n’a pas toujours été tâche facile, alors qu’il y a…