Au pays du papier mou

Voilà maintenant dix jours que je suis arrivé au village. L’endroit est paisible, il ne pleut jamais et une légère brise venant du Nord-est permet de supporter assez aisément la chaleur du désert. Le jour de mon arrivée, on m’a confié une maison en papier dont je dois remplir les murs, à l’intérieur comme à…

Les poireaux et les méandres de la toile

La semaine dernière j’ai acheté trois poireaux au marché, j’en ai utilisé deux pour faire une soupe et il m’en reste un et je voulais faire une espèce de cake, ou un truc différent, j’ai envie d’essayer quelque chose de nouveau. Alors je vais sur internet, rien de plus simple, je vais taper « cake poireaux »,…

De natura temporis

J’ai beaucoup de temps libre cette année. J’en ai tellement que je me suis même mise à réfléchir – longuement, profondément, méthodiquement – à l’expression « avoir du temps libre ». Et plusieurs questions sont venues à mon esprit – lui aussi, très libre cette année, soit dit en passant. D’abord, pourquoi[1] le contraire de l’expression « avoir…

Panic attack

La voiture allait à plus de cent kilomètres à l’heure sur une petite route de campagne et je sentais que le monde allait s’écrouler. Je voyais déjà l’accident que j’allais provoquer sur cette route caillouteuse, j’étais éblouie par les feus des voitures qui roulaient en sens inverse, je serrais le volant si fort que ça…

Il fait froid !

Variations sur le thème : « Putain, qu’est-ce que ça caille ! »   Il fait froid. Il fait très froid. Il fait très très froid. Il fait particulièrement froid. Il fait -7°C à Reims ce matin. Il fait tellement froid qu’on a l’impression que la peau du visage est une sorte de porcelaine particulièrement fine qui se casse…

C’est pas comme ça qu’il faut faire

Allez, tu peux y arriver, stresse pas, personne ne te regarde, à part elle, et vu comment elle te regarde, à mon avis elle attend que tu fasses quelque chose. Oui, mais quoi ? Je l’ai embrassée pendant dix minutes au moins, qu’est-ce que je fais maintenant ? Allez Arthur, tu peux y arriver, tiens, embrasse-la dans…

Quel temps !

Un dimanche matin pas très ensoleillé, dans une rue assez déserte, une dame plutôt âgée, mais particulièrement motivée pour la conversation, révoltée contre les nuages menaçants,  interpelle de loin un monsieur à l’air pressé, une connaissance ou un ami visiblement, qui la salue de façon un peu résignée : « Ah là là, quel temps !…

Valérie

Dans le bus, un soir, un homme d’une trentaine d’années parlait très fort à une femme d’une trentaine d’années qui s’apprêtait à descendre et qui, pour ce faire, prenait son temps, beaucoup de temps, une trentaine d’années aurait-on pensé : « Bonne soirée Valérie ! à la prochaine Valérie ! bon courage Valérie ! au revoir…