En attendant Hervé Le Tellier

Musée d’art moderne à Céret. Salle avec des murs lambrissés en bois couleur miel, des chaises capitonnées de gris, spots lumineux au plafond blanc, moquette grise par terre. Des gens prennent en photo l’invité, qui discute avec un monsieur en chemise noire, aux cheveux blancs et lunettes basses.

Hervé Le Tellier boit une gorgée d’eau dans une bouteille glacée. Il regarde son téléphone, croise les mains et attend patiemment, un léger sourire en coin.

Festival consacré à la création. Gratuité de tous les événements. Salle comble. Beaucoup de têtes blanches. Il fait chaud. Les gens s’éventent avec des éventails de couleurs et formes variées. Un enfant de 5 ans (mon fils) s’installe par terre avec des billes magnétiques multicolores. Il les accroche au pied arrière droit de la chaise de devant. Ça fait du bruit. Une dame (à tête blanche) se retourne et lui largue un regard incompréhensif.

Sur la table de l’invité, recouverte d’une longue nappe blanche à plis, il y a quatre bouteilles d’eau, deux micros, sept livres dont je ne vois pas les couvertures.

Au micro, des dames et des messieurs se succèdent qui remercient beaucoup de monde.

The sound comes from one source, est écrit sur le T-shirt noir d’un jeune homme en casquette rouge qui va vérifier la sonorisation.

Le monsieur en chemise noire prend le micro. Un petit murmure d’enthousiasme dans la salle, puis silence.

Ça commence !

P.S. Hervé Le Tellier : « La langue est neuve à partir du moment où il y a un petit écart ».

Une tentative d’épuisement d’un lieu d’attente. Épisode 2.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.