Agenda ironique d’août 2019

Ah, le mois d’août, les vacances, la chaleur, les embouteillages sur l’autoroute, la plage, l’odeur des frites et des beignets, la glace qui fond trop vite, le doux bruit des vagues, les histoires d’amour éphémères, le sable qui grince entre les dents, les piqûres de méduses, les moustiques, ou bien la montagne, la fraîcheur, le vert cru des vallées cachées entre deux cimes, les campings, les caravanes, l’odeur des barbecues, la guitare qui chante faux, le feu de camp sur des emplacements interdits, les randonneurs, les chaussettes odorantes, les mouches, les nuits étoilées…

Pour cet agenda ironique du mois d’août, je vous propose de partir en vacances. Où vous voudrez, seul ou accompagné, avec la voiture de votre choix. Mais attention, partir ne veut pas forcément dire arriver à destination.

Voici donc les règles du jeu :

1) Vous êtes coincé dans une voiture sur l’autoroute, bloqué depuis un bon bout de temps dans le pire embouteillage jamais connu par automobiliste désireux et ô combien impatient d’arriver à la plage, à la chaleur, à l’odeur des frites et des beignets, etc.

2) Il fait chaud. Il fait très chaud. Il fait au moins 35°C.

3) Le chauffeur, ou bien une autre personne dans la voiture, ou bien la voiture elle-même, ou bien une mouche qui passait par là doit lire, critiquer, faire l’éloge, se rappeler de, bref, faire une référence à L’île mystérieuse de Jules Verne.

4) Dans la voiture se trouvent les cinq objets suivants (qui devront être mentionnés dans le texte) : un gant de boxe, une bobine de fil à tricoter jaune, la lettre Y d’un vieux jeu de scrabble, une clé à molette, un harmonica.

Je précise qu’il n’y a pas de contrainte liée au narrateur, libre à vous de dire/écrire « je », « nous », « on » ou bien tout autre pronom digne de ce nom.

A vos crayons, stylos et claviers ! Je vous propose de mettre les liens de vos textes en commentaires ci-dessous et ceci jusqu’au 25 août, pour avoir le temps de lire et voter la semaine suivante.

Et pour vous inspirer, cette scène mythique du film Falling down de Joel Schumacher :

 

 

36 réflexions sur “Agenda ironique d’août 2019

  1. Pingback: La route d’août (agenda ironique d’août) | Carnets Paresseux

      • @ bastramu : un flash forward qui m’est revenu (ce soir on parle plutôt de Jean-Pierre Mocky)…
        Et merci à « carnetsparesseux » d’avoir bien voulu transformer mon petit fichier en lien, se faisant ainsi le messager zélé (je ne m’en aperçois qu’à l’instant !) de ma tentative ! 🙂

  2. Belles contraintes aiguisant des imaginations émoussées par la sécheresse caniculaire.
    dans votre vidéo
    On voit un piéton sortir de sa bagnole laissant tomber la communauté bouchonnesque, et bizarrement… Je vais le faire, je vais le faire je vous dis que je vais me le faire et ça va , ça va être, ça va être… bleu comme un steack.

  3. Aïe… c’est quoi, c’est comment, c’est pourquoi, c’est où… une autoroute ? Et un bouchon… de champagne,d’eau minérale, d’oreilles ? Je suis une allergique inconditionnelle de tout ce qui fait croire qu’en dépensant plus d’argent pour aller d’un point à un autre, on va plus vite que les autres.
    Je plaisante, bien sûr. Mais pas, c’est vrai, sur ma psychallergie à ce qu’en 1933, Albert t’Serstevens appelait « autostrade ».

  4. Atteinte de paresse aiguë, ce mois-ci, je laisserai les mots en sommeil, ils détestent les bouchons…
    Mais certainement que je viendrai flâner parissi pour lire…
    Et puis, en vacanc pas de klaxons, mais des balades en nature, des tops lectures, et des lunes de cou

  5. Pingback: Agenda ironique on the road (août 2019) – Mathurinades et coquecigrues

  6. Pingback: Trop mortelle la décapotable ! – Mathurinades et coquecigrues

  7. Et bien …. que d’ingrédients, Bastramu… Et grand merci pour cette magnifique scène de film digne du lièvre de Vatanen! Quel fil tirer? Voilà qui me donne du fil à découdre… Je vais essayer !

  8. A reblogué ceci sur Poésie de natureet a ajouté:
    Par ici, l’agenda ironique d’Août! Il est organisé par Bastramu, qui nous propose un embouteillage cauchemar, en scène d’ouverture, puis un escape game dont elle donne les règles du jeu … Bonne chance à vous !

  9. Pingback: Voir la mer | Carnets Paresseux

  10. Pingback: Highway to hell | bastramu

  11. Pingback: Paysage d’Août : agenda ironique | Poésie de nature

  12. Zut j’ai perdu j’ai pas mis la bobine à tricoter jaune, c’est dommage parce qu’elle m’aurait bien arrangé , en fait celle-là.
    ça va si je rectifie ?

  13. Pingback: Agenda ironique d’août – les contributions | bastramu

  14. Pingback: Le bout de la route (agenda ironique d’août) | Carnets Paresseux

  15. Pingback: Triomphe du guéridon ? (agenda ironique de septembre) | Carnets Paresseux

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.