PAPIER (à lire aux) TOILETTES

C’est long parfois, aux toilettes.  Long et ennuyeux.  Parce qu’il faut toujours un certain temps avant de produire quelque chose. Et ce temps,  espèce de parenthèse de l’esprit, on l’occupe comme on peut.

Il y a vingt-huit carreaux occupant le sol de ces toilettes, des carreaux d’un blanc grisâtre, maculé par des taches de vieillesse.

Un profil de vieille femme sur le carreau tout à gauche semble venir tout droit d’une époque où on portait des chignons sophistiqués et des nez aquilins.

Il y a du latin dans « aquilin » et du naturel dans cette tendance humaine à percevoir du sens dans ce qui n’en a pas.

Les explications scientifiques des anomalies humaines ont ceci de rassurant qu’elles empêchent l’esprit d’aller trop loin dans la névrose du non-sens.

Il est possible de redonner un certain sens aux choses dans les toilettes, on a, dans tous les cas, du temps pour essayer.

Le temps passe différemment aux toilettes, ce temps du corps où l’esprit se libère.

Il est illusoire de penser qu’on est maître de son corps, il est plus raisonnable de manger léger le soir.

Le plaisir et le raisonnable sont parfois deux choses diamétralement opposées.

Il serait possible de calculer le diamètre de la cuvette de ces toilettes, il faudrait une règle pour en mesurer le rayon et ne pas avoir oublié tout ce qu’on nous a appris en cours de maths.

On apprend tous les jours des choses aux toilettes, ce n’est pas pour autant qu’on s’en rappelle facilement, comme on ne se rappelle de racheter du papier (toilettes) que lorsqu’on arrive au bout du rouleau.

2 réflexions sur “PAPIER (à lire aux) TOILETTES

  1. Pingback: Papier (à lire aux) toilettes – Atelier des Treize Vents

  2. 1 – Si on reste aux toilettes c’est qu’on doit être constipé(e). Alors Il faut consulter. Ça n’empêche pas de manger léger le soir.
    2 – Les toilettes sont faites pour libérer le corps et non l’esprit, mais l’un n’empêche pas l’autre. Eurêka c’était sur les toilettes ou dans la baignoire ?
    3 – Si on attend la fin du rouleau pour en acheter un autre c’est qu’on est imprévoyant ou qu’on ne sait pas compter les rouleaux.
    À part ça, tout baigne.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.