HOWGH (Pli sélectif 1)

Howgh couverture rectoHowgh couverture verso

 

Après-midi venteux d’octobre sur une place jonchée de déchets, comme souvent les jours de marché. Attablés en terrasse devant un espresso fumant, deux indiens discutent paisiblement.

Le premier a des plumes dans les cheveux et le nez aquilin. Le deuxième a le nez en forme de bec d’aigle et les cheveux pleins de plumes.

Le premier boit une gorgée de son café (fumant) et jette un regard lointain sur la place.

– Nous sommes dans la partie ouest de la ville.

Le deuxième examine le ciel et les arbres autour.

– Oui. Très loin du centre. C’est l’Ouest lointain.

– Hm…

Une dame aux yeux noirs passe. Elle est coiffée d’une couronne en or, porte une cape rouge, bleu et jaune sur les épaules et un collier en perles.

Les deux indiens échangent un regard plein de sous-entendus.

– Elle ne nous a toujours pas vus, dit le premier.

– Non, répond le deuxième, vidant son espresso (fumant) d’un trait. Elle ne nous verra jamais. Elle vit de l’autre côté.

– Tu l’as dit.

– Howgh.

 

Ce texte constitue la première tentative d’un projet que j’ai baptisé Pli sélectif et dont voici la description :

Marcher longuement, patiemment, la tête penchée, le regard rivé au sol. Avec un peu de chance, on trouve ce qu’on cherche : un bout de papier de la taille d’une carte bancaire, dont la couleur ou l’inscription ou la fonction d’origine intrigue. On ramasse, on regarde attentivement, on lit plusieurs fois ce qui est inscrit dessus. On se laisse inspirer. Par le bout de papier, par l’endroit de la trouvaille, le temps qu’il fait ce jour-ci, l’humeur du promeneur ou bien d’autres détails fugaces mais délicieusement importants.

Le texte final est écrit à la main sur du papier recyclé. La couverture du petit livre qui en résulte aura intégré l’objet trouvé. Il faut lire le texte en regardant de temps en temps l’objet (sur la couverture, des deux côtés), sinon il n’y a pas de sens. Pas de sens global, en tout cas.

 

A suivre…

12 réflexions sur “HOWGH (Pli sélectif 1)

  1. J’arrive un peu tard – les indiens ont dû finir leur café – ; je trouve cette idée – et sa réalisation – épatante(s). [Mais où allez vous chercher tout ça ?] Je risque de vous l’emprunter.

  2. Pingback: Le rouge et le noir (Pli sélectif 2) | bastramu

  3. le Pli sélectif : génial, c’est dans l »air du temps , ce temps qui ne nous laisse peu de place pour rencontrer des indiens au coin d’une rue , s’enivrer de l’odeur du trèfle ,ou rêver de sorel

  4. Pingback: Aujourd’hui   des bas, des hauts  – 17 novembre | «La jument verte

  5. Pingback: Aujourd’hui « pli  – 17 décembre | «La jument verte

  6. Pingback: Un coin perdu (Pli sélectif 3) | bastramu

  7. Pingback: L’inconnue | bastramu

  8. Pingback: Les plis sélectifs à la Librairie Torcatis de Perpignan | bastramu

  9. La dame de trèfle à choisi son roi dans notre réussite de l’après-midi, elle aurait pu s’accoquiner avec le valet, car le roi allait bien avec l »As 😉 hélas

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.