La porte d’Alice

la porte d'alice

Elle est toute petite, bien évidemment, elle ne doit pas dépasser 1.50m de hauteur. Et parfaitement invisible à l’œil pressé. La preuve : je suis passée un certain nombre de fois devant sans la voir.

Jusqu’à ce matin.

Ce matin il y a beaucoup de vent et il fait frais. C’est déjà l’automne. Je ne sais pas si c’est à cause de ça que je l’ai vue, la porte, peut-être pas, c’est peut-être à cause de toute autre chose, peut-être parce que j’avais bien dormi et cela a déclenché en moi une propension à ouvrir grand les yeux, peut-être ai-je rêvé de quelque chose qui a légèrement dévié certaines connexions dans mon cerveau. N’empêche, les changements climatiques ont parfois ceci de particulier qu’on est plus attentif aux petits mondes qui nous entourent.

Elle n’est pas en très bon état. Elle a aussi l’air bien fermée, verrouillée depuis un certain temps. Je pense que cela fait belle lurette qu’Alice ne l’a pas utilisée. Et puis il n’y a même pas de poignée, juste une serrure. J’ai regardé à travers le trou, obscurité totale. Pas mal de toiles d’araignées aussi, j’en ai eu une qui s’est accrochée à mes lunettes. J’ai essayé les différentes clés de mon trousseau, au cas où le hasard ferait trop bien les choses, mais aucune ne convenait. Je me suis appuyée légèrement dessus, rien. J’ai poussé plus fort, rien non plus.

Je ne sais pas si la nuit les choses seraient différentes. Je me souviens, il me semble, qu’Alice n’aimait pas trop le noir.

Je pense tout simplement qu’il faut attendre un certain temps. Je suis persuadée qu’un jour, un matin surtout, la porte sera ouverte. Ou entr’ouverte, au moins. Au pire, elle ne sera plus fermée à clef.

Et ce matin-là, je vous assure que je ne manquerai pas d’en franchir le seuil. A condition que je sois en mesure de la voir. Parce qu’on ne la voit pas tout le temps. C’est pour ça aussi que je sais que c’est bien la porte d’Alice.

En même temps, si tout le monde était capable de la voir, le pays des merveilles serait surpeuplé.

Donc c’est mieux ainsi. Il faudra juste veiller à ouvrir grand les yeux tous les matins, à bien dormir et faire des rêves étranges.

C’est tout.

4 réflexions sur “La porte d’Alice

  1. j’attends avec impatience que tu ouvres la porte : as-tu peur de la déception ?
    oui, Alice est comme moi elle n’aime pas le noir …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.